Ahmed El Ktibi
Nos meilleurs vœux au personnel !

Nos meilleurs vœux au personnel !

Quelle plus belle manière de terminer la semaine qu’en rencontrant le personnel de la Ville de Bruxelles !
Le 17 janvier 2020, avec l’aimable concours du Bourgmestre Philippe Close et en présence du Secrétaire communal Luc Symoens, j’ai eu le plaisir d’exprimer mes vœux au personnel des départements dont j’ai la charge : l’Etat civil, la Démographie, la Population et la Solidarité internationale.

Merci à tous ceux qui étaient présents !
Voici le discours que j’ai prononcé à cette occasion :

« Monsieur le Bourgmestre,
Monsieur le Directeur,
Madame la Coordinatrice,
Mesdames, Messieurs,
Dames en heren,

Je vous remercie d’avoir accepté mon invitation pour cette traditionnelle cérémonie des vœux. C’est pour moi un grand plaisir et un honneur de vous accueillir ici, à l’Hôtel de Ville, dans cette salle Gothique prestigieuse, en ma qualité d’Echevin de l’Etat Civil, de la Démographie, de la Population et de la Solidarité internationale.
Merci à toutes et tous d’être venus si nombreux. Cette rencontre a certes un côté formel, certains diront solennel en raison de la majesté des lieux, mais elle est aussi pour moi – et je l’espère pour vous – l’occasion de nous rencontrer autour d’un verre en toute simplicité.
J’ai coutume de dire que ma porte est ouverte pour qui veut la pousser. Ce n’est pas une formule de style. Ce n’est pas une posture. C’est la réalité ou, en tout cas, celle que je veux mienne en tant que responsable politique.
Je n’ai pas la prétention d’être un modèle, mais j’invite tout un chacun, quelle que soit sa fonction, à garder sa capacité d’écoute et de dialogue. Elle est pour moi consubstantielle à la réussite du travail collectif et à la bonne organisation de tout service public. Et peut-être encore à celui dont j’ai la charge et singulièrement le Département Démographie.
La démographie, la « démo » comme on dit, ne fait pas forcément la une de l’actualité, sauf malheureusement parfois pour faire ce qu’on appelle le buzz. Le bad buzz.
Comme homme politique et comme homme tout simplement, je mentirais en disant que cela ne me touche pas. Sachez cependant que la presse, quand elle est à scandale, n’affecte en rien le jugement ou l’appréciation que j’ai de votre travail. Mon évaluation et mon estime se forgent à la lueur des contacts réguliers que nous entretenons avec vous et votre hiérarchie.
Je sais combien vous occupez une place fondamentale dans l’administration et le fonctionnement de cette Ville qui est la nôtre. L’Etat civil et la Population sont en effet les premiers et parfois les seuls services en contact avec les quelque 180.000 Bruxelloises et Bruxellois. Ce sont eux qui sont et restent au centre de nos préoccupations. Avec ce que cela suppose comme richesse, mais aussi parfois comme difficulté à gérer dans une ville où plus de de 180 nationalités cohabitent.
Et quand on parle de service au public, on parle donc du public dans sa diversité. A cet égard, j’ose dire que nous n’avons pas à rougir de notre bilan et des réponses que nous avons apportées, ensemble, en 2019, à cette complexité bruxelloise ainsi qu’aux défis qu’elle sous-tend.
C’est pourquoi je tiens à vous remercier pour votre engagement et votre professionnalisme.
Comme le propre d’un service qui se veut à la pointe, nous cherchons évidemment constamment à l’améliorer et ce au bénéfice de toutes et tous. Cette ambition continuera de nous animer en 2020.
Un service au bénéfice de tous, cela signifie aussi un service toujours plus inclusif et qui ne laisse personne de côté. Cette année, nous chercherons ainsi à faciliter l’accès à nos services pour les personnes avec une déficience auditive via l’interprétation à distance en langue des signes. Toute personne malentendante ou sourde pourra ainsi solliciter l’intervention d’une personne en langue des signes, à distance, lorsqu’elle se présentera au guichet. De même, grâce au projet handistreaming, nous étudierons, avec le soutien de la Région, l’ensemble des dispositifs possibles en matière d’accueil de citoyens porteurs d’un handicap.
Certains projets découleront aussi directement de changements législatifs. Je pense à l’introduction des cartes d’identités biométriques, un système bientôt en test chez nous et qui permettra d’éviter l’usurpation d’identité.
Pour notre part, rassurez-vous, nous ne demanderons pas votre carte d’identité ni vos empreintes digitales pour goûter au verre de l’amitié, d’ici quelques instants.

Je ne veux pas faire l’inventaire des projets qui vont jalonner les mois à venir tant ils sont nombreux et variés. Qu’ils concernent les services naissance, nationalité, mariages, population ou encore le Bureau des étrangers, mais sachez que je mesure l’importance de votre travail à tous dans la bonne organisation de l’ensemble.

Je m’en voudrais, enfin, de ne pas également saluer et remercier la petite mais performante équipe de la Solidarité internationale qui nous fait l’amabilité d’être présente aujourd’hui.
L’année 2020 sera consacrée à la poursuite de notre partenariat avec la commune de Kimbanseke, au Congo, dont certains de ses représentants seront à Bruxelles au mois de mars, tandis que nous mettrons aussi le cap sur le Maroc pour un nouveau partenariat que nous souhaitons axé sur la santé. Et, bien entendu, nous aurons toujours notre rendez-vous incontournable, avec la Quinzaine de la Solidarité internationale au mois d’octobre.
Je m’en voudrais de vous retenir davantage et je vous invite donc à prendre le verre de l’amitié.
Encore merci à toutes et tous d’être là aujourd’hui. Je vous souhaite une formidable année 2020.

Portfolio

Infos pratiques

Contactez moi !

PS
Ville de Bruxelles