Ahmed El Ktibi
Imams et Mosquées

Imams et Mosquées

Monsieur,

Je vous écris car j’ai pris connaissance de votre idée d’inviter les imams des mosquées à la ville de Bruxelles, en temps normal cela aurait été louable, mais voila à quelques mois des élections cela à une démarche pas très catholique, en quoi la ? des mosquées se pose-t-elle à votre niveau de compétence ?

Quelle est votre compétence dans le cadre des cultes ? Y a-t-il pas une échevine qui est compétente pour cela ? Et quelle place dans le public aux représentants des cultes ? Mes questions sont dans un cadre d’interpellation en tant que citoyen. Moi l’analyse qui s’offre à moi est qu’il faut faire attention aux religieux dans la sphère politique car il s’agit de la bonne gouvernance des uns et des autres chacun dans son camp.

Hors dans le cas actuel de votre démarche cela sent le démarchage
électoraliste,et je m’excuse de vous le dire ainsi mais c’est ainsi que je le vois et si erreur de ma part éclairez-moi de votre lumière. Bien à vous

Réponse de Ahmed El Ktibi

Cher Monsieur,

Je vous remercie d’abord pour votre réaction citoyenne. Mon initiative n’a rien d’électoraliste. Je suis conseiller communal depuis près de six ans, et député bruxellois depuis deux ans. J’ai suivi le dossier de la reconnaissance des lieux de culte depuis le début. D’ailleurs, dès la première année de la législature, je me suis intéressé à la problématique des mosquées situées sur le territoire de la Ville de Bruxelles, non pas pour me faire une clientèle, mais surtout pour aider à la mise en place d’un partenariat positif entre ces dernières et les pouvoirs publics, avec comme seul but l’intérêt général.

Il se fait que le projet d’ordonnance sur la reconnaissance des lieux de culte islamique vient de passer à la commission des Affaires Intérieures du parlement, dont je suis l’un des vice-présidents. J’ai contribué à la discussion et à l’amendement de ce projet de loi, au même titre que mes autres collègues de la commission.

C’est pourquoi, à la fois en tant que parlementaire, membre de la Commission des Affaires intérieures, et en tant que conseiller communal, j’ai travaillé avec d’autres collègues, au niveau local, pour préparer la mise en place, dans les meilleures conditions possibles, de cette nouvelle loi reconnaissant les Mosquées.

Par ailleurs, vous n’ignorez pas les problèmes liés à la fête du sacrifice. Là aussi, un rapport du Secrétaire d’Etat chargé de la question est passé en commission parlementaire ad hoc, et des orientation sont prises afin d’améliorer les conditions pratiques relatives à cet évènement, au niveau local, en collaboration avec les Communes.

Vous voyez, Monsieur, que le but de notre action, entamée depuis plusieurs années, n’est pas un but de circonstance, mais un but honorable, qui ne remet en cause ni l’Etat de droit, ni le principe de la séparation de la religion et de la politique. Il s’agit d’une démarche démocratique, transparente et sans aucun préjugé. D’ailleurs, dans les mosquées, le pluralisme est de mise, et les croyants ne partagent pas tous les mêmes points de vue idéologiques.

Je comprends que des élus ou candidats d’autres formations politiques critiquent ce type d’initiatives pour des raisons hautement idéologiques ou bassement électoralistes mais je ne comprendrais pas qu’un honnête citoyen soit scandalisé par une démarche aussi sincère.

Si vous souhaitez obtenir d’autres informations, n’hésitez pas à me contacter. Je serais heureux d’apporter des réponses à vos questions ou questionnements, de vive voix, si vous le cœur vous en dit.

Bien à vous.

Infos pratiques

Contactez moi !

PS
Ville de Bruxelles